Vacances Cagliari - Sardaigne (visite histoire)

Itinéraires Cagliari

CAGLIARI, port carthaginois puis importante cite romaine, que Pise et Genes se dispute-rent pendant le Moyen Age et qui passa au XIVe s. sous la domination aragonaise. Nous consacrerons a la ville une journee de voyage. La partie la plus ancienne et interessante se trouve sur la colline qui s'eleve entre les modernes vie Mannu et Regina Elena. Nous commencerons la visite par la Terrasse Um-berto I ouverte comme un eperon panora-mique sur le port et la ville basse, face au flanc demantele du Chateau.

Nous penetrons dans les etroites rues qui environnent la Ca-thedrale romane dont la facade a ete refaite recemment. A l'int. deux superbes oeuvres d'art: la chaire que Maitre Guglielmo sculpta de 1159 a 1162 pour la Cathedrale de Pise et dont la cite toscane fit don a Cagliari, et le triptyque du flamand Gerard David qu'un soldat espagnol qui l'avait vole au sac de Rome (1527), laissa ici, pris de remords. Par la via Martini, nous arrivons a piazza Indipendenza ou se trouve le Musee Archeologique Na-tional, le plus importante de l'ile, qui contient une incomparable collection de statuettes de bronze (plus de 400) de l'epoque des nou-raghes (VIIIe-Ve s. av. J.-C.) et de sculptures puniques, grecques et romaines. Dans la Pi-nacotheque, collections d'oeuvres de peintres sardes et espagnols. Par la via Buon Cam-mino on descend au majestueux Amphi-theatre Romain creuse dans le flanc de la montagne. Et de la, par les belles allees du Jardin Botanique, on ira voir l'elegante eglise baroque San Michele puis, par la via Sassari, le Palais Communal, reconstruit apres la guerre en style aragonais (a l'int. tapisseries et peintures). Dans la partie basse de la ville on pourra voir aussi les ruines de l'eglise San Domenico, detruite par les bombarde-ments de la derniere guerre, et dont il reste une partie du cloitre, gothique aragonais. Puis nous pousserons jusqu'a l'extremite sud-orientale de l'ile: sortis de Cagliari, nous passons par Quartu Sant'Elena (beau polyp-tyque dans l'eglise paroissiale), et nous pre-nons la route cotiere qui, tout en decou-vrant de magnifiques panoramas maritimes et de vastes plantations d'agrumes, nous porte a Villasimius (45 kms. de Cagliari), sur le Cap Carbonara d'ou nous monterons vers le Colle delia Marina (aupres, interessants nou-raghes). Nous depassons Castiadas. et arrives a San Priamo (27 kms. de Villasimius) nous suivons pendant 10 kms. la Nationale 125 jus-qu'a la riviere Flumendosa, peu apres Mura-vera. La, nous revenons vers l'interieur, sui-vant le cours du Flumendosa jusqu'a Ballao (32 kms. de Muravera). d'ou 28 kms. d'une route pittoresque au milieu des collines, nous portent a Sant'Andrea Frius et 16 autres ki-lometres a Dolianova avec l'eglise San Pan-taleo (XIIIe s.), le monument roman le plus remarquable de la Sardaigne meridionale; tout pres de Dolianova, se trouve Serdiana, avec d'autres interessantes architectures rus-tiques. Nous revenons (20 kms.) a Cagliari pour repartir le lendemain matin vers Mo-nastir (21 kms. de Cagliari), riante petite ville d aspect oriental. Peu apres vient Nuraminis, pittoresque petit pays avec une belle Cathe-drale du XVIe s. Arrives a la bifurcation de Furtei (40 kms.), on prend la Nationale 197 et passe Sanluri et Villamar (dans l'eglise de ce dernier, beau polyptyque), nous arrivons a Barumini avec les vestiges d'un village de nouraghes et le Nouraghe Su Nuraxi, peut-etre le plus important, du point de vue ar-chitectonique, de la Sardaigne. On trouvera d'autres beaux nouraghes dans les environs de Nuragus (70 kms. de Cagliari). Par un parcours solitaire en montagne (a dr., devant nous, commence a apparaitre la silhouette du Gennargentu), apres avoir traverse Laconi, on monte au haut-plateau du Pranu Guttu-torgiu, pour redescendre a Meana, Atzara avec une belle eglise paroissiale gothique, en-toure de vignobles et de vergers et enfin a SORGONO