Voyage 2016 Sardaigne, Plus de mille fêtes religieuses ou païennes par an

Voyages en Groupes en Sardaigne, Week-ends vacances Sardaigne.


La Sardaigne est connue pour sa cuisine merveilleuse, et les touristes sont encouragés à essayer spécialités locales telles que culurgiones, Porcheddu et Mirto.
Curieux et avide de connaître d’autres lieux et autres cultures, vous souhaitez vous accorder le temps de vivre et confier ce moment privilégié de vos vacances à un spécialiste du voyage aventure.

On y parle sarde, une langue romane (déclinée en six dialectes) assez éloigné de l’italien et très proche du latin. Très préservée, l’île compte de nombreux parcs naturels (c’est en Sardaigne que se trouve le seul cheval sauvage d’Europe). La typicité sarde est également très affirmée par les arts culinaires. Les pâtes s’y nomment culurzones (raviolis farcis d’un mélange de pommes de terre, oignon, semoule et noix de muscade), malloreddus (en forme de coquillages) et pillus (sortes de nouilles).

La viande se cuit à la braise, souvent aromatisée au myrte ou à la suie (agneau, chevreau, cochon de lait, marcassin). Le fromage le plus connu est le pecorino sardo (brebis), même si le chèvre (caprini) n’est pas mal loti non plus. Niveau dessert, la plus fameuse pâtisserie est l’amarettu (à base d’amandes). Enfin la cave sarde est bien garnie, notamment de vins rouges à base de grenache et de carignan ; on trouve également beaucoup d’eau-de-vie (de myrte ou de raisin) et de vernaccia (vin doux et très alcoolisé).

La fête de Saint Efisio Cette procession, à l'origine très ancienne, dure quatre jours et réunit un millier de personnes bénévoles. Efisio d'Elia était un jeune guerrier romain qui combattait les Chrétiens. Il s'est converti au christianisme et fut décapité puisqu'il ne voulait pas renier sa foi. Il est devenu le saint patron de Cagliari, la capitale sarde après avoir éradiqué la peste en 1656.

Depuis, en reconnaissance de ce miracle, une grande procession annuelle donne lieu à une des plus grandes fêtes méditerranéennes. Une trentaine de chars à bœufs décorés, deux mille personnes, précédées de musiciens, défilent portant les costumes de leur village devançant le saint, tiré par ses deux bœufs fleuris, suivi d'une foule de fidèles. Certains le touchent, d'autres font des vœux.